Aller au menu Aller à la page
Go Top

International

Un sénateur américain propose le redéploiement d’armes nucléaires tactiques en Corée du Sud

Write: 2024-05-30 10:35:04Update: 2024-05-31 13:04:50

Un sénateur américain propose le redéploiement d’armes nucléaires tactiques en Corée du Sud

Photo : YONHAP News

Le sénateur américain, Roger Wicker, a proposé le redéploiement d’armes nucléaires tactiques dans la péninsule et un accord de partage nucléaire comme celui mis en œuvre avec l’Otan.

Le plus haut responsable républicain au sein de la commission des Forces armées du Sénat en a fait part, hier, dans un plan d’investissement sur la défense. Ce document prévoit d’augmenter le budget militaire de 55 milliards de dollars pour l’année fiscale 2025.

Selon l’homme politique, la Corée du Nord continue la fabrication de missiles balistiques et d’armes atomiques capables de frapper le continent américain et les alliés de l’Indopacifique. Malgré cela, pour le moment, aucune solution diplomatique n’y est trouvée. Les Etats-Unis doivent donc faire en sorte que leur dissuasion dans la péninsule ne s’affaiblisse pas.

Dans la foulée, Wicker a préconisé d’y maintenir la posture de préparation militaire en organisant régulièrement des exercices conjoints avec la Corée du Sud et d’y faire stationner toujours des soldats américains. Il a également évoqué la nécessité de chercher une nouvelle option pour renforcer la dissuasion. Il peut s’agir par exemple du partage nucléaire avec l’Indopacifique et du redéploiement d’armes atomiques tactiques.

Le sénateur a alors exhorté l’administration américaine à lancer un dialogue avec Séoul, Tokyo et Canberra pour savoir si ces Etats ont l’intention de rejoindre un éventuel accord de partage, similaire à celui conclu avec les membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >