Aller au menu Aller à la page
Go Top

Politique

Le Conseil des ministres décide de demander le réexamen de lois controversées

Write: 2023-12-01 11:35:22Update: 2023-12-01 20:33:53

Le Conseil des ministres décide de demander le réexamen de lois controversées

Photo : YONHAP News

Une réunion extraordinaire du Conseil des ministres s’est tenue aujourd’hui. A cette occasion, il a été décidé de demander le réexamen de l’amendement de la loi sur les syndicats, appelée loi de « l’enveloppe jaune », et les trois lois sur la radiodiffusion. Ces derniers ont été adoptés le 9 novembre à l’initiative du Minjoo, la première formation d’opposition au Parlement, de centre-gauche.

Le Premier ministre a souligné, en premier lieu, que le contenu de la loi de « l’enveloppe jaune » allait à l’encontre des principes de la Constitution. Selon Han Duck-soo, elle risque d’élargir excessivement l’étendue des parties en négociation et des cibles de grève. Les craintes portent aussi sur le fait que les entreprises pourraient avoir plus de mal à demander des dédommagements pour des grèves illégales, et, par conséquent, ces dernières se multiplieraient.

En ce qui concerne les trois lois sur la radiodiffusion, le Premier ministre a affirmé qu’elles étaient beaucoup trop axées sur le changement de la structure de gouvernement d’entreprise, plutôt que sur l’établissement de nouveaux rôles. D’après lui, cela compromettrait l'indépendance et la neutralité du conseil d’administration de la radiodiffusion publique.

Yoon Suk-yeol devrait approuver la résolution prochainement, marquant son troisième exercice du droit de veto présidentiel. De l’avis des observateurs, il était prévisible que cela se passe au cours de la réunion du Conseil des ministres du 28 novembre. Cependant, l’exécutif a reporté la décision, invoquant la nécessité de recueillir différentes opinions. Et ce, d’autant plus dans un contexte où les partis au pouvoir et de l’opposition s’affrontent au sujet de la motion de destitution du président de la Commission des communications de Corée (KCC), Lee Dong-kwan.

Si le chef de l’Etat exerce son droit de véto, l’opposition devra obtenir plus des deux tiers des votes des membres présents de l’Assemblée nationale pour adopter à nouveau ces projets de loi.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >