Aller au menu Aller à la page
Go Top

« Le volant en l’air » de Cho Hae-jin

2023-09-19

ⓒ Getty Images Bank
Hye-eun, je me permets de vous écrire avec l’aide de votre cousin, Ho-su. Je suis David Baker, et mon nom coréen est Shin Yeong-mok. J’ai été adopté par M. et Mme Baker de Milwaukee dans l’Etat du Wisconsin, quand j’avais dix mois. Je suis arrivé aux Etats-Unis en août 1997.

Franchement, en grandissant, je n’étais pas très curieux de mes origines et je n’ai jamais essayé de les retrouver. Je pensais qu’une mère qui avait abandonné un bébé de 20 livres ne méritait pas d’être comprise, quelle que soit sa situation. Un concours de circonstances m’a conduit à Atlanta et c’est à ce moment-là que j’ai décidé de rechercher mes parents biologiques, en particulier ma mère.

- Extrait de l’émission


J’ai marché un bon moment. Soudain, j’ai entendu des bruits sourds. Je les ai suivis pour découvrir un jeune couple jouant au badminton dans un terrain vide.

Le jour de mon vingtième anniversaire, maman m’a dit, le visage rougi par les verres de soju, qu’elle avait joué au badminton à l’usine avec ses collègues pendant l’heure du déjeuner et qu’elle s’était souvent retrouvée avec lui. Un jour, alors qu’elle avait été frappée au front par le volant, il avait été le premier à courir vers elle et à lui demander si elle allait bien avant de lui caresser le front avec la paume de sa main. C’était tout. C’était tout ce qu’elle a eu avec lui…

한참을 걸으니 탕, 탕, 하는 소리가 들려왔다.
소리를 따라가자 젊은 커플이 공터에서 배드민턴을 치고 있는 모습이 보였다.

내 스무 살 생일이었던 그 날, 
연신 소주를 들이켜서 발그레하게 취기가 오른 얼굴로 엄마는 말했다.
점심시간이면 동료들과 함께 공장 마당에서 배드민턴을 쳤는데,
그 사람과 자주 짝이 되었다고.
어느 날 셔틀콕이 이마에 세게 부딪혔을 때,
그가 가장 먼저 달려와 괜찮냐고 물은 뒤 손바닥으로 이마를 쓸어주었다고,
그러니까 그게 다였다. 엄마와 그가 한 데이트는...


# Interview : Bang Min-ho, critique littéraire
Un volant se déplace entre deux côtés au-dessus du filet. Il ne s’arrête que lorsqu’il atterrit d’un côté du terrain. Un côté peut représenter les Etats-Unis et l’autre la Corée du Sud. Dans cette histoire, le volant est décrit comme se déplaçant éternellement tel un pendule dans les airs. Peu importe que David soit américain ou coréen, l’auteur essaie de dire qu’il est comme le volant suspendu en l’air et que Hye-eun l’est aussi.


Quand elle lançait le volant en l’air et le frappait avec sa raquette, maman se déplaçait aussi agilement qu’une biche. Enfin, je l’imagine ainsi. Je ne pourrais pas oublier cette scène même si je ne l’avais jamais vue.

Le couple a rangé ses raquettes et a quitté le terrain, mais je voyais toujours le volant aller et venir en arc de cercle. Ce n’était ni la volonté de Dieu ni le résultat d’un péché, mais plutôt une métaphore d’un morceau de vie qui vacillait quelque part entre les deux.

Je suis restée là, toute seule, pendant un long moment. Puis j’ai décidé que si jamais j’écrivais un autre mail à David, je lui parlerais du volant qui se déplaçait comme un pendule. Du volant en l’air, de cette scène éternelle.

셔틀콕을 허공에 던진 뒤 라켓으로 탕 칠 때 엄마의 몸짓은 암사슴처럼 날렵했다.
아마 그랬을 것이다.
본 적은 없지만 본 것 같은 그 장면을 이제 나는 영원히 잊지 못한 터였다. 

커플은 곧 라켓을 챙겨 공터를 떠났지만 둥근 선을 그리며 반복해서 오가는 셔틀콕이,
신의 뜻도 아니고 죄의 결정체도 아닌,
그저 그 중간쯤의 어딘가에서 흔들리며 머무는 삶의 한 덩어리 은유가 내게는 계속 보였다.

나는 아주 오랫동안 그 곳에 혼자 서 있었고,
언젠가 데이비드에게 다시 메일을 쓰게 된다면
그 때까지 그 공터에서 진자처럼 움직이고 있을 셔틀콕에 대해 이야기해주리 생각했다.
허공의 셔틀콕, 영원한 그 풍경에 대해...



Auteur : Cho Hae-jin (1976 –)
- Débuts littéraires : en 2004 avec la publication de sa nouvelle « Demander le chemin à une femme ».

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >