Protection des commerçants de proximité open the window of AOD

Publié le: 2012-04-08

Title

La proposition de révision du décret sur le développement du secteur de la distribution a été approuvée le 3 avril lors d’une réunion des ministres présidée par le président de la République Lee Myung-bak.

L’essentiel du texte consiste à autoriser une restriction des horaires d’ouverture et une mesure de fermeture obligatoire à raison d’un ou deux jours par mois dans les grandes surfaces et ce, afin de protéger les commerçants de proximité. En outre, les géants de la grande distribution n’auront plus le droit d’ouvrir leurs supermarchés dans le périmètre d’un kilomètre autour des marchés traditionnels. En cas de non-respect, ils encourent une amende allant de 10 millions à 30 millions de wons en fonction du nombre d’infractions.

Les commerçants de proximité comprennent des détaillants indépendants de petite taille comme des épiciers, coiffeurs, boulangers, bistrots ou laveries. Or, depuis un certain nombre d’années, leur existence est menacée par les grandes surfaces qui offrent aux consommateurs un large éventail de produits de première nécessité ou alimentaires dans des locaux spacieux et pratiques. Le plus grand atout des magasins de la grande distribution, c’est qu’ils proposent des prix plus bas voire imbattables pour une meilleure qualité par rapport aux commerces de quartier, au point de mettre ceux-ci en péril.

En effet, dans beaucoup de quartiers, les marchés traditionnels attendent désespérément les clients et surtout, les boulangeries du coin sont désormais quasi introuvables, alors que les conglomérats sont de plus en plus nombreux à lancer une franchise de boulangeries. C'est dans ce contexte qu'une régulation par la loi est apparue comme une nécessité pour la sauvegarde du commerce de proximité.

Néanmoins, cette nouvelle politique ne fait pas l'unanimité. Dans le secteur de la distribution, certaines chaînes s'apprêteraient à engager un procès pour une violation des droits fondamentaux stipulés dans la Constitution. Le désagrément chez les consommateurs qui voient leur choix se restreindre va de soi. Puis, la fermeture obligatoire des grandes surfaces ne profiterait pas forcément aux petits magasins du quartier. Les consommateurs auraient tendance à faire leurs courses quand celles-ci sont ouvertes plutôt que d'aller chez l’épicier du coin le jour où elles sont fermées. En outre, les commerçants qui louent des locaux dans les hypermarchés ou les employés qui y travaillent risqueraient eux-aussi de subir des préjudices tels que la baisse de leurs revenus.

Au lieu de se contenter de limiter l'expansion d'un secteur pour encourager le développement d'un autre, il est temps de se pencher sur les moyens à mettre en œuvre pour une réorganisation des activités et une amélioration de la gestion chez les commerçants de proximité.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Liste
  • Top
prev  prev  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 next
On-Air 11 Languages by Rotation
open the window of AOD Listen
Horaires & Fréquences
Nous suivre
Autres services
Let's Learn Korean with KBS

<

5 / 7

>